J'avais un à priori, certainement... sorti de je ne sais où du reste, peut être de ce que jouais de plus en plus mal du fait des examens et des à cotés. Se voir stagner lorsque ceux avec qui on a appris progressent... ce type de choses. Mais là, et bien c'est tombé on ne peut mieux : une session de mangas s'imposait, une remotivation pour aller secouer les joueurs bolognais aussi.
Hikaru s'est donc trouvé répondre parfaitement à ces attentes. Je pense aussi que pour qui n'y connait rien ce sera un manga assez éclairant, instructif. L'ensemble des bases y est exposé clairement, agrémenté de remarques plus poussées dans la version sous titrée... bref, c'est bien foutu. Le rythme en lui même est très correct même s'il y a toujours des longueurs de ci de là. Ca reste un animé... ^^" L'idée de base, le surgissement du fantôme d'un maitre en la matière, sa semi-incarnation, permet de développer plusieurs aspects du jeux, de la relation entre les joueurs à l'esprit que le jeu suppose, comme on s'y reconnait, ce qu'il est nécessaire pour s'y investir... cet aspect ci est à mon sens bien traité en ce qu'une fois encore il n'y a pas à s'y connaitre particulièrement pour saisir ce qu'il se passe.
J'espère même qu'il donne envie d'y jouer ^^



En qui concerne le jeu en lui même tout ce que j'ai à dire en somme c'est qu'il s'agit pour moi du jeu le plus intéressant que j'ai jamais joué, rencontré. Il est effectivement des jeux qui nous portent au delà de ce que l'on pouvait imaginer, nous transportent aux confins de l'imagination comme seule la science-fiction saurait le faire, cependant le Go m'attire plus particulièrement par sa simplicité, son dénuement, propice finalement à toute les images, à toutes les métaphores... il est réellement aisé de se laisser aller à des comparaison (la première est en général tout simplement la vie!) tant ce qu'est un être humain entre en compte, perpétuellement, dans son jeu. On ne pourra se dissocier de notre manière de jouer, il s'agit d'une suite de choix dans une relation.
Le point important est qu'effectivement ce qui se joue d'abord, comme dans tout jeu de stratégie en un sens, c'est une relation, un rapport, finalement toujours une rencontre. Et dans cette rencontre c'est dans une certaine mesure la façon dont nous pensons notre condition qui prime... Je n'ai encore lu aucun écrit d'ordre philosophique sur le Go, il en existe, mais je ne peux que supposer fortement (:D) combien les modèles et les orient de pensée qu'il propose sont intéressants. J'imagine qu'arrive vite le moment ou l'on se laisse porter par sa poésie, sa spiritualité... ce n'est pas un mal en soi, m'est avis. Le seul problème qui se pose ensuite est le niveau de jeu que l'on possède, ^^', c'est personnellement la raison pour laquelle j'évite d'y penser. On peut aussi sinon seulement considérer le jeu dans son ensemble, en parallèle, comme principe, schéma, ordre ou modèle...
A noter aussi qu'il s'agit d'un jeu éminemment esthétique, développant une intuition liée à une certaine sensibilité à la forme... ça ne fait pas immédiatement sens mais on se rend vite compte qu'une forme n'en vaut pas une autre. Lorsque le peu de théorie que l'on possède s'avère impropre à nous aider c'est alors cette sensibilité qui dictera nos coups. Cela reconduit directement la qualité d'un jeu à sa plastique ; c'est un jeu schématique de toute manière... Enfin! C'est donc, plus que tout autre, le jeu qui permettra d'appréhender directement ce que l'on entend par un beau coup. Cela vaut de fait aussi pour les séquences, à fortiori! On y retrouve donc aussi un intérêt certain pour ce qui touche au style, à la déformation, etc.

Bref, je tenais seulement à en dire quelques mots... car comme la philo, comme la photo, le dessin, maintenant que je m'y suis intéressé je ne pense pas pouvoir m'en dégager ^^...




Hikaru_No_Go

Synopsis de Manga-stream :
En fouillant dans son grenier, le jeune Hikaru découvre un jeu de go, habité par l'esprit d'un ancêtre, un excellent joueur des temps anciens. C'est le début d'une nouvelle passion pour le jeune garçon, épaulé par les conseils tactiques d'une éminence grise vieille de plusieurs siècles. Mais, si les règles sont les même qu'auparavant, les adversaires ont changés et leur style de jeu a évolué. À moins peut-être qu'Hikaru ne soit pas aussi néophyte qu'il n'y paraît...

Critique sur Anime-Info :
Que dire ? Que j'ai envie de jouer au go ? Non, c'est un petit peu excessif... Et puis, c'est beaucoup trop dur pour moi, comme jeu de réfléxion. Déjà qu'aux échecs, je ne suis pas très bon. Bref, je m'égare. Hikaru no Go est bien sûr un très bon shônen, avec ce qu'il faut de scènes dramatiques, de cliffhangers en fin de chapitres et de volumes pour donner envie de lire la suite. Je dirais même qu'on se prend à aimer Hikaru, Akira et leur duel qui est la quintessence du moteur sportif (quand il ne s'agit pas d'uniquement se dépasser). Mais bon, ça, vous le trouverez dans n'importe quel shônen qui se respecte.

Qu'est-ce qui différencie HnG de ces concurents, du coup ? D'abord l'exceptionnelle qualité des dessins d'Obata qui vont en s'améliorant de volumes en volumes (la seconde partie d'HnG, lorsque Hikaru a dans les 17/18 ans, est particulièrement soignée, question dessin). Mais c'est surtout la description du monde du go qui est passionnante, avec ses professionnels enfants, la dureté des défaites et des victoires, etc. Un must-buy pour tous ceux qui comme moi aiment les mangas et le Japon, mais ne connaisse pas grand chose au go. On notera également que l'édition française de Tonkam est particulièrement fidèle à l'originale, avec pages bonus, respect des couvertures et tout et tout !


Du coup j'en profite pour laisser quelques liens utiles autour du Go :

  • Une bibliographie en français sur le jeu de Go ! ... Le site est très facile d'accès et complet _ vraiment très fournis en tout! ^^ Sinon le reste est bien évidement en anglais, mais on s'y fait vite.



  • Pour jouer sur internet avec des gens de tous les pays : KGS... il est conseillé de savoir jouer un minimum quand même ^^".



  • Quelques parties commentées aussi :

_ La Partie du livre de Kawabata" Le Maître de Go"
_ Shûsaï Meijin - Karigane Junichi(1926) (trouvée sur le site de Jérôme Hubert)
_ Pierre Aroutcheff - Denis Feldmann Championnat de France 1976
(parties trouvées à cette adresse)

  • Comme exemple des problèmes liés à l'usage du Go comme analogie, un article trouvé sur uZine, invitant à considérer une réflexion sur les pouvoirs et contres pouvoirs s'exerçant au travers du net par la métaphore du Go.


  • En ce qui concerne le manga il y a encore la possibilité de trouver les 38 premiers épisodes en vostfr et en streaming. Sinon le reste se trouve sur youtube... en vost eng.


Ce post de toute manière tarde par rapport à la série... mais bon, ça m'a plut! Je le conseil fortement! Et c'était aussi un super prétexte pour moi !